Aller au contenu principal

La Nouvelle-France vers 1645

La Nouvelle-France  vers 1645

Samuel de Champlain

Portrait imaginaire de Samuel de Champlain
© Domaine public / Théophile Hamel / BIBLIOTHÈQUE et ARCHIVES Canada, C-014305

Si tu demandes à des gens autour de toi qui est Samuel de Champlain, plusieurs te répondront qu’il a fondé la ville de Québec en 1608. Et ils ont raison. Québec est la première ville francophone en Amérique du Nord, voilà une bonne raison de se souvenir de Champlain.
Mais il a fait bien plus : pendant plus de trente ans, il a travaillé au développement de la Nouvelle-France. Imagine : Champlain a traversé l’Atlantique une vingtaine de fois entre 1603, l’année de son premier voyage, et 1635, l’année de sa mort!

Géographe et cartographe

Durant ses premiers voyages en Nouvelle-France, il explore le territoire. Comme il est géographe, il dessine plusieurs cartes qui permettent de mieux connaître le pays. Il identifie de nouveaux territoires sur ses cartes. Par exemple, en 1612, il décrit et trace la rivière des Outaouais pour la première fois.

De bonnes relations avec les Hurons

Champlain a toujours cherché à établir de bonnes relations avec certaines nations autochtones, particulièrement les Hurons. Il a même passé tout un hiver chez eux en 1615. Les récits qu’il a laissés sont très précieux pour connaître le mode de vie des Premières Nations.

L’importance de coloniser la Nouvelle-France

Champlain pense aussi qu’il faut plus de colons en Nouvelle-France. Il croit que le commerce entre la France et sa colonie sera meilleur. La plupart des gens ne pensent pas comme lui. Il doit essayer de les convaincre.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)