Aller au contenu principal

La Nouvelle-France vers 1645

La Nouvelle-France  vers 1645

La pêche à la morue

La pêche à la morue dans le Golfe du Saint-Laurent
© Domaine public / Herman Moll / Bibliothèque et Archives Canada, C-003686

Même si la traite des fourrures est la principale activité économique de la Nouvelle-France, beaucoup de gens pratiquent la pêche à la morue. Les premières personnes à voyager en Nouvelle-France étaient des pêcheurs. Ils venaient pêcher du poisson près de Terre-Neuve, qu’ils ramenaient ensuite en Europe pour le vendre. La pêche ne profitait pas à la colonie puisque les poissons étaient vendus en Europe et que les pêcheurs ne s’établissaient pas en Nouvelle-France.

Une technique européenne

Contrairement aux Autochtones, les Européens pêchent pour vendre le poisson et non pour leur propre consommation. On a besoin de beaucoup de poissons. Pour le conserver pour la durée du voyage, on amène le poisson sur la terre ferme pour le vider, le laver et le sécher. Le poisson se conserve ainsi beaucoup plus longtemps. Il est encore bon lorsqu’il est vendu en France, un ou même deux mois plus tard.

Les établissements des Maritimes

La pêche a commencé dans la région de Terre-Neuve et de l’Île-du-Prince-Édouard et a continué au même endroit depuis tout ce temps. Sais-tu si les gens qui habitent ces endroits de nos jours pêchent encore? Reste-t-il encore du poisson après 350 ans de pêche?

Auteur :
Alexandre Lanoix

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)