Aller au contenu principal

La Nouvelle-France vers 1645

La Nouvelle-France  vers 1645

La religion catholique

L'accueil aux Jésuites par les Récollets à leur arrivée en 1625
© Domaine public / D'après un dessin couleur de Charles William Jefferys / Bibliothèque et Archives Canada, C-028332

En France, au début du 17e siècle, la religion catholique est la plus importante. Ce n’est toutefois pas la seule religion : de nombreux Français sont protestants. Par contre, tous ceux qui souhaitent venir en Nouvelle-France en 1645 doivent être catholiques. À Montréal (Ville-Marie) la religion joue un rôle plus important qu’ailleurs en Nouvelle-France.


Contrairement à Québec et à Trois-Rivières, ce n’est pas le commerce des fourrures qui amène la fondation de Montréal, ce sont des raisons religieuses. Les fondateurs souhaitent établir une colonie missionnaire destinée à accueillir les Autochtones pour les évangéliser. Ils souhaitent que les Français et les Autochtones cohabitent de façon harmonieuse. Le nouvel établissement est nommé Ville-Marie, en l’honneur de Marie, la mère de Jésus. Les communautés religieuses seront nombreuses à s’établir à Montréal après 1645.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)