Aller au contenu principal

Les Prairies vers 1905

Les Prairies  vers 1905

Le sol, une grande richesse

La prairie, sur les rives la rivière Rouge, en direction sud
© Domaine public / Humphrey Lloyd Hime, 1858 / Bibliothèque et Archives Canada, MIKAN 3243345

On appelle le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta les Prairies canadiennes, car leur territoire est principalement formé par la région physique des plaines intérieures, un paysage plat ou très peu ondulé, recouvert d'herbe. Pas de montagne à l'horizon et peu d'arbres. Observe la photo pour t'en convaincre. Mais comme c'est un territoire immense, le relief et le climat varient. Sur la carte, tu peux constater qu'en plus des plaines, le territoire est aussi composé de deux autres régions physiques :

  • Le Bouclier canadien : Le Manitoba et la Saskatchewan sont formés, au nord, par la région physique du Bouclier canadien, une terre rocheuse et boisée peu propice à l'agriculture.
  • Les montagnes Rocheuses : Le sud-ouest de l'Alberta est formé de collines et, à la frontière de la Colombie-Britannique, la province est bordée par les montagnes Rocheuses.

Enfin, les trois provinces sont parcourues de plusieurs cours d'eau, de rivières ou de lacs.

L'agriculture

On dit des Prairies qu'il s'agit d'une des plus importantes zones de culture de céréales au monde, particulièrement le blé. Pour les fermiers, nul besoin de défricher la forêt, comme sur les Basses-Terres du Saint-Laurent, avant de cultiver, car les arbres sont rares dans les plaines. Par contre, le sol herbeux est dur. Le climat est caractérisé par des températures très chaudes en été et très froides en hiver, c'est ce qu'on appelle un climat continental sec. La saison de culture est courte. Et, à certains endroits, il y a un problème important : les précipitations sont faibles, c'est-à-dire que ces régions ne reçoivent pas beaucoup de pluies.

L'énergie

Le sous-sol des Prairies, particulièrement en Alberta, est riche en charbon, en pétrole et en gaz naturel, mais en 1905 ces ressources ne sont pas toutes encore exploitées. Le charbon l'est depuis plusieurs années déjà en 1905. De nombreuses mines fournissent du charbon, entre autres pour les chemins de fer. Pour le gaz naturel, c'est une période d'exploration, pas encore d'exploitation. Par contre, le pétrole, si essentiel dans l'économie de l'Alberta aujourd'hui, n'est exploité qu'à partir des années 1940.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)