Aller au contenu principal

Le Québec vers 1905

Le Québec  vers 1905

Nous sommes 1 650 000

La population sur le territoire du Québec
© Creative Commons (BY-NC-SA) / Service national du RÉCIT de l'univers social

En 1901, la population du Québec est de 1 648 898 habitants. Elle se compose majoritairement de personnes d’origine française, les Canadiens français. Cependant, les habitants d’origine britannique se font plus nombreux, et des immigrants de divers pays se joignent à eux. En 1901, 80 % de la population québécoise est d’origine française, 18 % d’origine britannique et seulement 2 % est d’origine autre que française ou britannique. On retrouve principalement les Autochtones, les Juifs et les Italiens. L’immigration augmente beaucoup au début du 20e siècle. Le nombre d’immigrants vivant au Québec est multiplié par 5 entre 1901 et 1931. Beaucoup de ces nouveaux immigrants sont des Juifs et des Italiens.

 

 

La population du Québec de 1901 est trois fois plus élevée que celle du Bas-Canada en 1820. Comment explique-t-on cette augmentation?

1. Est-ce à cause de l’accroissement naturel, c’est-à-dire qu’il y a eu plus de naissances que de décès?

Le taux de natalité au Québec est très élevé. Ça veut dire qu’il y a beaucoup de naissances. Et le taux de mortalité est en baisse : il y a moins de décès parce que les conditions sanitaires sont meilleures et il y a moins d’épidémies grâce à la vaccination. Au total, il y a plus de naissances que de décès.

Ou

2. Est-ce dû aux mouvements migratoires, c’est-à-dire qu’il y a plus de gens qui sont venus vivre au Québec, des immigrants, que de gens qui sont partis, des émigrants?

Pendant plusieurs années, de 1871 à 1931, beaucoup de Québécois quittent la province pour aller travailler dans les usines de la Nouvelle-Angleterre, au nord-est des États-Unis. Le Québec attire des immigrants, des gens d’autres pays, surtout des Îles britanniques et des États-Unis, mais ils sont moins nombreux que ceux qui quittent. Vers 1901, il y a donc plus de gens qui quittent le Québec qu’il y en a qui viennent y vivre.

Ta réponse?
C’est l’accroissement naturel qui explique l’augmentation de la population québécoise.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)