Aller au contenu principal

Le Québec vers 1905

Le Québec  vers 1905

L'agriculture

Récolte, Bolton Glen, Québec, 1912
© Domaine public / Auteur inconnu / Bibliothèque et Archives Canada, PA-010324

C’est l’heure de traire les vaches et en tant qu’aîné, je dois aider. Ma famille possède un troupeau de vaches laitières duquel elle tire ses revenus. Le lait produit sert à la fabrication de beurre que l’on vend ensuite à la beurrerie du village.

Produire du beurre 

Ma famille a décidé de se spécialiser dans la production du beurre. Pour en obtenir, il faut récupérer la crème et la mettre dans une baratte à beurre. Une fois dans la baratte, à tour de rôle, nous tournons la manivelle qui fait tourner les palettes à l’intérieur pour agiter la crème. Au bout d’un moment, la crème devient de la crème fouettée, et finalement du beurre. C’est fatiguant et long comme travail.

 

 

L’économie 

Je rêve d’avoir un jour un grand troupeau pour pouvoir produire du beurre en plus grande quantité. L’élevage des vaches et l’industrie laitière occupent une place très importante dans l’économie du Québec. On exporte même en Angleterre. Beaucoup d’agriculteurs se convertissent à de nouvelles cultures en fonction des besoins locaux. Chacun se spécialise selon les qualités de sa terre. Dans la région de Joliette, ils produisent du tabac, tandis que ceux des régions de Saint-Hilaire, de Rougemont et d’Oka entretiennent des vergers offrant une bonne variété de pommes. Beaucoup d’agriculteurs se spécialisent également dans la production de pommes de terre.

Une nouvelle réalité 

Pour ma part, je veux devenir agriculteur, c’est pourquoi dès l’an prochain, je vais aller étudier à l’école d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. J’y apprendrai des nouvelles techniques plus performantes et je découvrirai les dernières inventions. Autrefois, on cultivait pour nourrir sa famille, c’était une agriculture de subsistance. Aujourd’hui, on produit surtout pour vendre. On nourrit bien sûr sa famille en premier, mais on vend beaucoup de surplus. C’est pourquoi il est important d’apprendre les meilleures techniques pour que notre terre produise bien.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)