Aller au contenu principal

Le Québec vers 1980

Le Québec  vers 1980

L'Afrique du Sud vers 1980

L'Afrique du Sud  vers 1980

Diversité

Le Québec  vers 1980

Vivre en banlieue

Les rues paisibles de Longueuil, une banlieue de Montréal
Creative Commons (BY-NC-SA) / Michel Pratt, 2002 / Le monde en images, 38639

En 1980, les petits villages agricoles situés près des grandes villes sont devenus des banlieues. En effet, les territoires autour des grands centres comme Montréal et Québec attirent de plus en plus de gens qui travaillent en ville, mais qui désirent vivre dans un environnement différent. Cela devient possible parce qu’il est maintenant beaucoup plus abordable pour les familles de posséder une automobile. Le mouvement s’accélère dans les années 1960 alors que de petites municipalités de la région de Montréal fusionnent pour en former de plus grandes comme Laval et Longueuil.

Un changement important

La croissance des banlieues change beaucoup de choses dans l’organisation des villes. On doit d’abord construire des routes et des ponts pour permettre aux banlieusards de venir travailler au centre-ville à chaque jour. Cela change beaucoup le visage de Montréal et de Québec parce que plusieurs ponts et autoroutes y sont construits. À Montréal, on met également en place un réseau de métro qui permet un accès plus facile au centre-ville dès 1967. De plus, comme on utilise plusieurs terres agricoles pour construire des milliers de nouvelles maisons, le portrait des campagnes change.

Un mode de vie

La vie en banlieue offre certains avantages, particulièrement pour les familles de la classe moyenne. D’abord, le coût du logement y est moins élevé qu’en ville, ce qui leur permet de s’acheter une maison. Beaucoup de baby boomers font le choix de vivre en banlieue pour élever leurs enfants et profiter des espaces verts, plus nombreux que dans les grandes villes. Pourtant, il y a aussi des désavantages à vivre en banlieue. Par exemple, les gens doivent parcourir une distance de plus en plus longue pour se rendre au travail et passer de plus en plus de temps en voiture chaque jour. Le développement des banlieues a donc des avantages mais aussi des inconvénients.

Auteur :
Alexandre Lanoix

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)