Aller au contenu principal

Les Micmacs vers 1980

Les Micmacs  vers 1980

Les Inuits vers 1980

Les Inuits  vers 1980

Diversité

Les Inuits  vers 1980

Notre culture

Repas communautaire dans le gymnase de l'école
Creative Commons (BY-SA) / Claudine Simard

Les Inuits ont eu des relations fréquentes avec les non-Inuits seulement à partir des années 1950; ce qui est beaucoup plus tard que les Micmacs. Leur isolement géographique et la rigueur de leur environnement ont aussi retardé le processus de sédentarisation et les changements dans leur culture.

Les coutumes des Inuits sont toujours bien vivantes. Ils savent toujours confectionner des parkas, bien adaptés à l’hiver arctique, et des objets traditionnels comme l’avataq. Ils sculptent encore avec habileté la pierre ou les os de baleine. Depuis 1980, c’est l’Institut culturel Avataq qui veille à la préservation et à la promotion de la culture, de la langue et des traditions inuites au Nunavik.

Les Inuits aiment se rassembler, manger ensemble et se divertir. Ils pratiquent toujours leurs chants et leurs danses traditionnels dont la danse du tambour et les chants katajjak (ou chants de gorge). Pendant ces chants, qui demandent une grande endurance, les femmes imitent les sons du vent ou de la rivière qui coule.

Même si les Inuits ont conservé leurs croyances traditionnelles, celles-ci ont beaucoup été influencées par la religion chrétienne.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)