Aller au contenu principal

La Côte Ouest vers 1905

La Côte Ouest  vers 1905

Les loisirs

Promenade à New Westminster, Colombie-Britannique
© Domaine public / Edward Roper, vers 1887-1909 / Bibliothèque et Archives Canada, MIKAN 2896355

Les divertissements et les loisirs ne manquent pas en Colombie-Britannique. Dans les villes comme Vancouver et Victoria, on trouve des parcs où les gens vont se promener. Pour les plus nantis, on peut également aller au théâtre pour y voir des pièces ou y écouter des musiciens jouer des grands classiques de la musique. Toutefois, un des loisirs dans cette province éloignée demeure particulier : celui de la découverte des forêts et des montagnes.

Les gens prennent en effet plaisir à aller marcher en montagne. Un service régulier de transport permet même de rejoindre la rivière Capilano, qui est un lieu de prédilection pour les promeneurs. On s’y rend pour se détendre, pratiquer la pêche sportive et visiter ses canyons. Ce lieu attire des gens qui aiment la nature.

De gigantesques arbres servent de passerelles pour que les gens puissent circuler facilement. En 1905, un groupe d'amateurs de plein air pense même fonder un club d’alpinisme. Même des femmes s’adonnent à ce sport que l’on dirait aujourd’hui « extrême ». Bizarrement, une fois dans la montagne, les gens semblent égaux. Il n’existe plus de structure sociale basée sur la richesse. Les banquiers côtoient les cheminots et les infirmières. Puisque les gens travaillent habituellement le samedi matin, les excursions commencent en après-midi, ce qui permet à tout le monde d'y participer. On pense même créer une réserve pour protéger ce lieu magnifique.

Auteur :
Service national du Récit de l'univers social

Licence d'utilisation :
Attribution + Noncommercial + ShareAlike (BY-NC-SA)