Nous avons besoin du courriel en Nouvelle-France!

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Voyager en 1745] © Service national du RÉCIT de l'univers social, <a href="http://www.recitus.qc.ca">www.recitus.qc.ca</a>

Il faut de 6 à 8 semaines pour se rendre de la France au Canada. Grâce aux courants marins, il en faut seulement 4 ou 5 semaines pour aller du Canada à la France. Pendant l'hiver, il n'y a aucune communication entre la mère-patrie et la colonie. Si seulement ils avaient eu le courriel!

Pour communiquer entre la France et la Nouvelle-France, c'est souvent long. Par exemple, lorsque le gouverneur doit communiquer avec le roi en France, il rédige une lettre qu'il envoie par bateau. Il doit rédiger sa lettre avant l'hiver afin qu'elle puisse quitter par le dernier navire de la saison, généralement en novembre.

Entre novembre et avril, le fleuve est gelé. Aucun bateau ne peut venir en Nouvelle-France; le gouverneur est sans réponse pendant tout ce temps. Imaginez six mois sans recevoir de nouvelles de la France !

Au printemps, quand le premier bateau accoste à Québec, en avril ou mai, la réponse de la lettre envoyée en novembre arrive enfin!

Décidément la communication en Nouvelle-France n'est pas très facile!

Auteur: 
Léon Robichaud
Licence d'utilisation: