René-Robert Cavelier de La Salle

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Robert Cavelier de La Salle] © Auteur inconnu / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada</a> / C-007802 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Les explorations de René Robert Cavelier de La Salle] © Service national du récit de l'univers social, <a href='http://www.recitus.qc.ca'>www.recitus.qc.ca</a> <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[La Salle en route vers le Mississippi] © ANC, C.W. Jefferies, The Picture Gallery of Canada, p. 166

La Salle est arrivé en Nouvelle-France en 1667. Il s'établit sur l’île de Montréal où habite déjà son frère. Attiré par l'aventure et par l’exploration, il souhaite trouver un passage vers la Chine. Son premier voyage est un échec et, pour se moquer de lui, les gens surnomment son point de départ «la petite Chine».

Le nom est resté et cette partie de l'île de Montréal se nomme encore aujourd'hui «Lachine». Le gouverneur Frontenac supporte et protège les projets de La Salle. À la demande du gouverneur, La Salle fonde le fort Frontenac, sur le lac Ontario. Pendant quelques années, La Salle explore la région des Grands Lacs et fonde plusieurs postes de traite. Le commerce des fourrures aide à payer les dépenses d'exploration.

La Salle a abandonné ses rêves de se rendre en Chine et se concentre sur le Mississippi, un fleuve immense que les Français commencent à connaître. En 1682, il est le premier Européen à descendre ce fleuve sur toute sa longueur jusqu'au golfe du Mexique. Dans une grande cérémonie, il prend possession de tout le bassin du Mississippi au nom de la France. Il nomme cette région la «Louisiane» en l'honneur du roi, Louis XIV.

Plusieurs explorateurs

D’autres explorateurs français ont contribué à la découverte de l’Amérique du Nord. Par exemple, La Vérendrye a exploré l’intérieur du continent alors que Radisson explore davantage le nord et atteint la Baie James.

Auteur: 
Léon Robichaud
Licence d'utilisation: