Les compagnies

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Lecture d&#039;une charte octroyée à la Compagnie des aventuriers pour le commerce des fourrures] © Charles Walter Simpson / <a href='http://www.collectionscanada.ca/index-f.html' target="_blank">BIBLIOTHÈQUE et ARCHIVES Canada</a> / C-013958 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[La chaîne d&#039;exploitation dans le commerce des fourrures] © Service national du RÉCIT de l'univers social, <a href="http://www.recitus.qc.ca">www.recitus.qc.ca</a>

En 1627, la France crée la Compagnie des Cent-Associés. La Compagnie doit s’occuper des affaires de la Nouvelle-France en échange du contrôle du commerce des fourrures. Elle est donc la seule compagnie qui peut vendre les fourrures de la Nouvelle-France. En échange, la Compagnie des Cent-Associés engage des colons pour venir s’établir dans la colonie et fait de son mieux pour qu’ils restent en Nouvelle-France et fondent des familles.



Les origines de la compagnie

La Compagnie des Cent-Associés a été créée en 1627 par le Cardinal de Richelieu. Elle regroupait cent marchands et aristocrates à qui le Cardinal avait confié le développement de la colonie. En échange du contrôle du commerce des fourrures, la Compagnie s’était engagée à amener 4 000 colons en Nouvelle-France en quinze ans. En 1645, la Communauté des Habitants remplace la Compagnie des Cent-Associés parce qu’elle n’a pas réussit à amener assez de colons.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: