L'élevage

<div title='Images, cartes ou graphiques avec une utilisation restreinte : Illustration libre de droits et gratuite pour une utilisation dans un contexte &eacute;ducatif seulement. Par &laquo; contexte &eacute;ducatif &raquo;, nous entendons toute r&eacute;alisation, par un enseignant ou autre intervenant du monde scolaire, pour des &eacute;l&egrave;ves comme des notes de cours ou un site web. Les &eacute;l&egrave;ves peuvent aussi utiliser les illustrations dans leurs travaux scolaires ou toutes autres r&eacute;alisations en relation avec le monde &eacute;tudiant.'class='image-licence'><span id='jaune'></span></div>[Un jeune garçon s&#039;occupe d&#039;un troupeau de lamas et d&#039;alpagas] © <a href="http://bernardduchesne.com/" target="_blank">Création Bernard Duchesne</a> <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Des lamas] © Rossination / <a href="http://www.flickr.com/photos/rossination/81396146/" target="_blank">Flickr</a>

Après l’agriculture, l’activité la plus importante est l’élevage. Les Incas élèvent surtout des lamas et des alpagas. Parce qu’ils sont sédentaires, ils aménagent des espaces réservés à l’élevage. Tout le village participe aux tâches qui y sont reliées. C’est d’ailleurs une des principales activités des hommes.

Le lama et l’alpaga

Le lama et l’alpaga sont des animaux très importants dans la vie des Incas. Ils les élèvent d’abord pour leur laine qui sert à tisser la plupart des vêtements. On utilise leur peau pour faire du cuir et confectionner des sandales et des sacs. Puis, on se sert des os pour fabriquer des aiguilles qui servent au tissage des vêtements. On utilise également le lama et l’alpaga pour les travaux sur la terre et pour transporter les biens. Les Incas mangent rarement la viande du lama ou de l’alpaga. Pour se nourrir, ils élèvent plutôt des cochons d’Inde et des canards.

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: