La Révolution tranquille

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Pancarte de l&#039;équipe libérale lors des élections de 1962 et le slogan «Maîtres chez nous»] © <a href="http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/20947.html" target="_blank">Université de Sherbrooke - Bilan du siècle</a> <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Le nationalisme donne naissance au mouvement indépendantiste. Le PQ prend le pouvoir en 1976] © Centrale des syndicats du Québec (CSQ) <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[14 novembre 1962. Élection sur la nationalisation de l&#039;électricité. L&#039;équipe Lesage est réélue] © Archives de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Carte d&#039;assurance-maladie : ce n&#039;est plus les religieux qui s&#039;occupe de la santé au Québec] © Steve Quirion, illustration sous licence <a href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr_CA" target="_blank">Creative Commons by-sa-2.5</a> <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Dans les années 70, les religieux ne s&#039;occupent plus de l&#039;éducation des enfants] © <a href="http://www.banq.qc.ca/" target="_blank">Bibliothèque et Archives nationales du Québec</a> / E6S7SS1_P742857

La période qu’on désigne comme la Révolution tranquille commence en 1960 avec l’élection du Parti libéral du Québec et se prolonge jusqu’à la fin des années 1970. Après plus de quinze ans du conservatisme de Maurice Duplessis (1944-1959), le nouveau premier ministre Jean Lesage et son équipe entament en 1960 une série de réformes qui visent à moderniser l’État et la société québécoise.

La laïcisation
L’une des priorités du gouvernement de Jean Lesage est de laïciser l’État québécois, c’est-à-dire de séparer officiellement le pouvoir de l’église et celui du gouvernement. Jusqu’à cette époque, l’Église catholique était très près du gouvernement et contrôlait le système de santé et celui de l’éducation. En créant le régime d’assurance-hospitalisation (1961) et le ministère de l’Éducation (1964), le gouvernement retire du contrôle de l’Église deux des institutions les plus importantes dans une société. Dorénavant, le gouvernement du Québec s’affiche comme celui des Québécois de toutes les religions et il n’existe aucune connotation religieuse dans les services offerts aux citoyens.


Le pouvoir économique
En 1960, la majorité des Québécois sont des ouvriers peu qualifiés et donc relativement pauvres. Les revenus des francophones comptent parmi les plus bas du Canada. La majorité des grandes entreprises sont contrôlées par des Canadiens anglais. Le gouvernement prend donc plusieurs mesures afin de donner plus de pouvoir économique aux francophones. Il facilite d’abord l’accès à l’éducation, ce qui permet aux francophones d’améliorer leur situation et d’occuper de meilleurs emplois. Il crée également des institutions comme la Caisse de dépôt et de placements (1965) et la Société générale de financement, qui ont pour mission de développer l’économie du Québec. Puis, en 1962, il nationalise la production d’électricité en intégrant toutes les compagnies d’électricité privées du Québec à la société Hydro-Québec. Cette dernière devient rapidement la plus grande entreprise du Québec.

Le nationalisme
Durant la Révolution tranquille, plusieurs projets sont lancés au nom d’un nouveau type de nationalisme québécois plus ouvert, et associé aux valeurs libérales. Ce nouveau nationalisme fait contraste avec celui de Duplessis qui était très traditionnel. Plusieurs actions prises par le gouvernement visent à donner plus de pouvoirs aux Québécois et à faire valoir les intérêts du Québec dans le Canada. Éventuellement, ce nationalisme donne naissance au mouvement indépendantiste qui estime que le Québec devrait se séparer du Canada pour former un pays indépendant.

Consulter la ligne du temps en plein écran: http://www.lignedutemps.qc.ca/t6579/lecture

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: