La Grande Paix de 1701

<div title='Illustration gratuite pour une utilisation dans un contexte &eacute;ducatif seulement et avec mention de la source originale &laquo; Vid&eacute;anthrop &raquo;. Il est interdit d&#039;utiliser cette cr&eacute;ation &agrave; des fins commerciales, de la modifier, de la transformer ou de l&#039;adapter. Par &laquo; contexte &eacute;ducatif &raquo;, nous entendons toute utilisation par un enseignant, un intervenant du monde scolaire ou un &eacute;l&egrave;ve, pour des notes de cours, une situation d&rsquo;apprentissage, la r&eacute;alisation d&rsquo;un site web ou tous autres travaux scolaires.'class='image-licence'><span id='bleu'></span></div>[Cérémonie de la signature du traité de la Grande Paix de Montréal en 1701                           ] © <a href="http://videanthrop.qc.ca/3ethnographe/1videanthrop.html" target="_blank">Vidéanthrop</a>. <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Signatures des tribus amérindiennes, avec des symboles d&#039;animaux, lors de la Grande Paix de 1701] © Archives nationales de Paris, Fonds des colonies, c11a, vol. 19, fol 43-43v

Je dois absolument vous raconter un événement extraordinaire qui vient d’avoir lieu dans ma ville, en cet été 1701. Permettez-moi d’abord de me présenter : Jacques, 34 ans, habitant de Montréal. L’année de ma naissance – 1667 – est aussi l’année du début d’une trêve dans les guerres iroquoises. Mon père a alors pu travailler aux champs sans crainte. Mais la guerre a repris quand j’avais 13 ou 14 ans et mon frère a été tué par les Iroquois.

Aujourd’hui, toutefois, l’avenir me paraît plein d’espoir. J’ai vu arriver plus de 1300 Amérindiens depuis le début de l’été, certains ont fait un voyage de plusieurs semaines en canot. Il y a des nations alliées aux Français mais aussi des nations iroquoises. Que veulent-ils? Mettre fin à cette guerre qui n’en finit plus!

C’est chose faite en ce 4 août 1701 : 39 représentants de nations amérindiennes, ainsi que le représentant de la France, Louis-Hector de Callières, ont signé le traité de la Grande Paix. Une paix comme nous n’en avions jamais connu jusque-là et qui permettra à la colonie de se développer sans craindre la menace iroquoise.

Auteur: 
Service national du RÉCIT de l'univers social
Licence d'utilisation: