Donnacona

<div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Rencontre entre Donnacona et Jacques Cartier] © <a href="http://www.banq.qc.ca/portal/dt/collections/collection_numerique/coll_numerique.jsp" target="_blank">Collection numérique de la Bibliothèque nationale du Québec</a>, Revues d'un autre siècle, no. 6218 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Arrivée de Jacques Cartier à Stadaconé en 1535] © Walter Baker / <a href='http://www.collectionscanada.ca/index-f.html' target="_blank">BIBLIOTHÈQUE et ARCHIVES Canada</a> / C-011510 <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Donnaconé amené en France par Jacques Cartier au printemps 1536] © Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec. Donnacona emmené en France, dans : Adélard Desrosiers, Petite histoire du Canada.  Québec. 1933.

Comme les Amérindiens ne connaissent pas l’écriture, nous ne savons rien de l’histoire personnelle des individus vers 1500.
Le nom d’un homme est toutefois parvenu jusqu’à nous grâce au témoignage écrit de l’explorateur français Jacques Cartier, qui l’a rencontré en 1534. Cet homme s’appelle Donnacona. Il est alors le chef de Stadaconé (la ville de Québec aujourd’hui), un village d’environ 500 habitants. Il accepte que deux de ses fils, Domagaya et Taignoagny, accompagnent Jacques Cartier en France.


Lors de son deuxième voyage en Nouvelle-France, en 1535, Jacques Cartier ramène les deux fils de Donnacona et passe l’hiver près de Stadaconé. Cartier et une partie de son équipage sont sauvés du scorbut grâce au secours du chef qui leur fait connaître un remède.
Ça n’empêchera pas Jacques Cartier de s’emparer du chef Donnacona, de ses deux fils et de six autres Iroquoiens pour les ramener en France. Donnacona rencontre le roi François Ier et lui parle des richesses de son pays. Ce qu’il dit encourage les Français à poursuivre leurs explorations. Mais le chef ne reviendra jamais à Stadaconé. Il meurt en France vers 1539.
En regardant une carte, tu pourras constater qu’il y a, près de Québec, une ville appelée Donnacona.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: