La vie à la ferme

<div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[La coupe de bois l&#039;hiver] © Lamontagne et Duchesne <a href='http://www.prologue.qc.ca'>www.prologue.qc.ca</a> <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Le forgeron] © Lamontagne et Duchesne <a href='http://www.prologue.qc.ca'>www.prologue.qc.ca</a> <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[La famille de David Hurtubise] © Lamontagne et Duchesne <a href='http://www.prologue.qc.ca'>www.prologue.qc.ca</a>

Bonjour, je suis David Hurtubise, agriculteur. Il y a beaucoup de travail en cette fin d'été, mais j'ai mes enfants pour m'aider. Je n'ai pas besoin de défricher. J'ai assez de terre pour faire vivre ma famille. Quand je coupe du bois, c'est pour cuisiner et se chauffer.

Je coupe le bois l'hiver, c'est plus facile de le transporter en le glissant sur la neige et j'ai le temps de le faire, car durant cette période, je n'ai pas à cultiver la terre.

Avec mes chevaux pour m'aider, je travaille vite et bien. Je dois donc penser à les nourrir, et ce, en plus de mes vaches, de mes cochons et de tous les autres animaux.

Le plus souvent, c'est ma femme qui s'en occupe. Elle a beaucoup de travail; elle doit s'occuper de la maison, des animaux, du jardin et de nos dix enfants.

Le travail est plus facile qu'avant. Au village, il y a des artisans, dont un forgeron et un charpentier. Ainsi, nous n'avons pas besoin de tout fabriquer nous-mêmes.

Mon père habite avec nous. Nous vivons tous ensemble dans la maison qu'il a bâtie et que j'ai agrandie. C'est la coutume. Mon père m'a légué sa terre et depuis je m'occupe de lui. Ses connaissances me sont très précieuses.

Je dois retourner travailler, car l'automne, il y a beaucoup de travail. Il faut récolter les légumes et les mettre dans la cave, mettre les grains dans la grange et il va falloir abattre des animaux pour avoir de la viande cet l'hiver.

Il faut tout terminer avant la neige. Cet hiver, en plus de bûcher du bois, je vais en profiter pour terminer une armoire et tresser le fond des vieilles chaises. Pendant ce temps, ma femme va filer et tisser sa laine.

Auteur: 
Léon Robichaud
Licence d'utilisation: