La fédération canadienne

<div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Illustration symbolique de la réunion des différentes provinces de la Confédération canadienne] © <a href="http://www.bnquebec.ca/portal/dt/collections/collection_numerique/coll_numerique.htm">Collection numérique de la Bibliothèque nationale du Québec</a>, Revues d'un autre siècle, no. 5388 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[La conférence interprovinciale de Québec de 1887] © Auteur inconnu / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada</a> / C-011583

Depuis la Confédération, en 1867, le Canada est devenu une fédération par l’union des colonies  qui deviennent alors des provinces. Un simple changement de nom? Non, puisque ces provinces acceptent de donner certains pouvoirs à un gouvernement central, un gouvernement fédéral, établi à Ottawa.

Le gouvernement fédéral administre le pays, mais chacune des provinces est aussi administrée par son propre gouvernement provincial. Les gouvernements fédéral et provinciaux disposent de pouvoirs différents :

Au fédéral, on s'occupe des questions communes à toutes les provinces du pays, comme par exemple, le commerce, la navigation, les postes, la défense ou encore la monnaie.

Au provincial, on s’occupe de santé et d’éducation. Chaque province peut gérer différemment les services dont ils ont la responsabilité.

Dans les deux systèmes, fédéral et provincial, les dirigeants sont élus. La population, lors d’une élection, porte au pouvoir les députés associés à différents partis politiques. Les députés élus au fédéral siègent au Parlement, à Ottawa, tandis que les députés élus au gouvernement du Québec siègent à l’Assemblée législative, à Québec.

Lors d’une élection, les citoyens votent pour les députés associés à différents partis politiques qui représentent divers comtés. Le chef du parti politique qui obtient le plus grand nombre de sièges devient alors le premier ministre. Il y a donc un premier ministre à Ottawa et un dans chaque province. Le premier ministre, chef du parti au pouvoir, choisit ses ministres qui ont la charge de dossiers comme le commerce, le transport, les ressources naturelles, etc. Ils veillent donc à l’application des lois votées par l’assemblée législative.

Auteur: 
Service national du RÉCIT de l'univers social
Licence d'utilisation: