Vivre à Maria

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[L&#039;église de Maria] © Magella Girard, <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/cgi-bin/quebec/popupImage.pl?id=11985&amp;liste=13987,11985,12169,12170,12084&amp;img=/Quebec/images/thumb/11985.jpg&amp;langue=fr" target="_blank">Le Québec en images</a> <div title='Creative Commons'class='image-licence'><span id='cc'></span></div>[Panier décoratif fait d&#039;éclisses de bois] © <a href="http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/" target="_blank">Musée McCord</a>, ACC5450A-B <div title='Creative Commons'class='image-licence'><span id='cc'></span></div>[Jauge à éclisses servant à fabriquer les éclisses de bois utilisées dans la confection des paniers] © <a href="http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/" target="_blank">Musée McCord</a>, M62

Kwé! [Salut!]

Mé’talwléin? [Comment ça va?]

Pilip Teluwisi [Je m’appelle Philippe]. Je suis membre d’une communauté micmaque de la baie des Chaleurs, en Gaspésie. J’aimerais te parler de la vie dans mon village.

Weltasualuleg [Bienvenue]!

J’habite à Maria ou Gesgapegiag, « là où le fleuve s’élargit », comme on nomme notre village en micmac. Environ 300 Micmacs y vivent. En arrivant par la route 132, on remarque un édifice en forme de grand tipi blanc au centre du village. C’est l’église Kateri-Tekakwitha qui a été construite en 1960. À chaque année, plusieurs touristes la visitent et en profitent pour mieux connaître notre culture et notre histoire. Un peu plus loin, il y a le restaurant, puis l’édifice qui abrite notre coopérative d’artisanat.

Je fréquente l’école du village qui accueille une centaine d’enfants du niveau primaire jusqu’en deuxième secondaire. Les élèves, qui veulent poursuivre leurs études secondaires, doivent fréquenter les écoles des villages voisins. Avant la construction de cette nouvelle école, à Gesgapegiag, les cours étaient donnés dans le sous-sol de l’église.

Je suis le même programme scolaire que les étudiants des autres écoles au Québec, mais j’ai aussi des cours de langue et de culture micmaques. Des aînés viennent nous parler de la vie d’autrefois et ils nous apprennent à fabriquer des objets traditionnels.

Ma vie quotidienne ressemble à celle de mes voisins québécois, mais j’apprécie les activités traditionnelles en famille comme la cueillette de crosses de fougère, de noix et du foin d’odeur, qui entre dans la confection des paniers. Plusieurs jeunes ici s’intéressent à la vannerie. J’aime aussi pêcher, faire du canot et tirer à l’arc. Mais mon sport préféré est le baseball. Je participe souvent à des tournois organisés entre les communautés micmaques ou avec d’autres villages.

J’espère que tu as apprécié cette courte visite,

Nmu'ltes [à la prochaine].

Pilip

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: