Les Homelands

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Les Homelands en Afrique du Sud] © Octavio L. / <a href="http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Homelands.png?uselang=fr/" target="_blank">Wikimedia Commons</a> /Sous licence GNU Free Documentation

Les homelands sont des petits États dans le territoire de l’Afrique du Sud. Au nombre de dix, il y a en un pour chaque nation noire du pays. Ils sont créés en 1951 dans le but de chasser les Noirs du territoire de l’Afrique du Sud. Lorsqu’un homeland acquiert son autonomie, ses habitants perdent leur nationalité sud-africaine et deviennent des étrangers sans droits dans leur propre pays. Les Noirs sont obligés d’aller vivre dans le homeland créé pour leur ethnie et n’ont pas le droit d’en sortir comme ils le veulent. Cela complique grandement les choses, puisque la majorité d’entre eux travaillent pour les Blancs dans les villes et les exploitations agricoles du pays. Avant 1970, les homelands étaient appelés bantoustans.

Les homelands occupent 13% du territoire de l’Afrique du Sud, alors que les Noirs forment plus de 75% de la population.

Auteur: 
Marianne Giguère
Licence d'utilisation: