Jean Lesage

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Portrait de Jean Lesage] © Gaby / <a href="http://www.banq.qc.ca/" target="_blank">Bibliothèque et Archives nationales du Québec</a> / P1000,S4,D83,PL109 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Jean Lesage lors de sa victoire aux élections de 1962, entouré Lévesque et Guérin-Lajoie] © Archives de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Pancarte de l&#039;équipe libérale lors des élections de 1962 et le slogan «Maîtres chez nous»] © <a href="http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/20947.html" target="_blank">Université de Sherbrooke - Bilan du siècle</a>

Jean Lesage (1912-1980)

Mon nom est Jean Lesage. J’ai été chef du Parti libéral du Québec de 1958 à 1970 et premier ministre du Québec de 1960 à 1966.

Mon parcours

J’ai fais mes études en droit à l’Université Laval et j’ai pratiqué le droit jusqu’en 1944. En 1945, je suis élu comme candidat du Parti libéral du Canada où je travaille jusqu’en 1957. En 1958, je laisse la politique fédérale pour revenir au Québec et je suis élu chef du Parti libéral du Québec. À l’élection de 1960, moi et mon « équipe du tonnerre » avons remporté une victoire importante pour le Québec. Dès notre élection, moi et mes collègues, dont René Lévesque et Paul Gérin-Lajoie, avons commencé à apporter des changements importants à la société québécoise.

La Révolution tranquille

La période qui a précédé l’élection de mon parti a été marquée par le conservatisme politique et économique de Maurice Duplessis. Lorsque nous avons commencé à apporter des changements comme la création de l’assurance-hospitalisation en 1961, la nationalisation de l’électricité en 1962, le droit de vote à dix-huit ans en 1963 et la création du ministère de l’Éducation en 1964, les Québécois ont été emballés par notre gouvernement. On a appelé « Révolution tranquille » la période durant laquelle mon gouvernement a été au pouvoir parce qu’elle a mené à une modernisation accélérée de la société québécoise.

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: