Le transport maritime

<div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Le port de Montréal et le canal de Lachine en 1877] © Eugene Haberer/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/M20947" target="_blank">Musée McCord</a>/ M20947 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Déchargement du vapeur « Durham City », Montréal, QC, 1896] © Wm. Notman &amp; Son/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/II-116749" target="_blank">Musée McCord</a>/ II-116749 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Le port de Montréal, QC, vers 1900] © Wm. Notman &amp; Son/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/VIEW-3148" target="_blank">Musée McCord</a>/ VIEW-3148 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Le port de Montréal depuis l&#039;église Bonsecours, QC, vers 1900] © Wm. Notman &amp; Son/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/VIEW-3212.1" target="_blank">Musée McCord</a>/ VIEW-3212.1 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Traversée du fleuve en direction de l&#039;île Sainte-Hélène, près de Montréal, QC, 1875] © Alexander Henderson/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-0000.1452.57" target="_blank">Musée McCord</a>/ MP-0000.1452.57

En cette année 1905, Montréal connaît une importante activité portuaire. Le port de Montréal est la porte d’entrée des immigrants et des touristes et une plaque tournante pour le commerce, le courrier et les produits en provenance de partout à travers le monde. C’est aussi par le port que transitent les céréales cultivées dans l’ouest du pays. Le canal de Lachine est encore très utilisé pour acheminer les grains jusqu’au port, pour ensuite les embarquer sur un bateau. C’est encore le moyen le plus économique.

Le bateau est un moyen de transport qui a évolué au fil des ans. En 1905, l’utilisation des bateaux à vapeur permet d’acheminer les marchandises et le courrier plus rapidement. Les immigrants font aussi la traversée de l’Europe vers le Canada sur ce type de bateau qui déjoue les caprices des courants et du vent. Imaginez! Un bateau à voile qui est dépendant du vent prend jusqu’à trois semaines pour faire le trajet Montréal-Québec, tandis que le bateau à vapeur, qui est plus fiable est aussi plus rapide, effectue le trajet en une vingtaine d’heures. Ce gain de temps profite au développement économique de la province.

Toutefois, durant l’hiver, le port de Montréal est coupé du reste du monde à cause des glaces. Le port ferme donc au moins quatre mois par année. Voilà pourquoi, au printemps, l’arrivée du premier bateau symbolise le retour à la vie.

Mais, il n’y a pas que les gros bateaux à vapeur qui naviguent sur le Saint-Laurent. On retrouve encore des bateaux à voile qui transportent du foin ou du bois. Ce sont des marchands des environs de Montréal, Québec ou Trois-Rivières qui vont vendre leurs produits dans les villes. Malgré le train et les nouveaux chemins, on ne saurait se passer du fleuve.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: