La population de Montréal

Notice: à partir du témoignage de Tocqueville, quels sont les éléments qui ont changé et qui sont semblables à la réalité d’aujourd’hui ?

Extrait : «Les villes, et en particulier Montréal (nous n'avons pas encore vu Québec) ont une ressemblance frappante avec nos villes de provinces. Le fond de la population et l'immense majorité est partout française. Mais il est facile de voir que les Français sont le peuple vaincu. Les classes riches appartiennent pour la plupart à la race anglaise. Bien que le français soit la langue presque universellement parlée, la plupart des journaux, les affiches, et jusqu'aux enseignes des marchands français sont en anglais. Les entreprises commerciales sont presque toutes en leurs mains. C'est véritablement la classe dirigeante au Canada. Je doute qu'il en soit longtemps ainsi. Le clergé et une grande partie des classes non pas riches, mais éclairées, sont françaises, ils commencent à sentir vivement leur position secondaire.»

Source: 

Alexis de Tocqueville. « Lettre du 25 août 1831.» Regards sur le Bas-Canada. Montréal, 2003. p. 156

CC-by-nc-nd