La conscription

 

Notice : Dès le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, les Canadiens discutent de la conscription. La majorité des Québécois est contre, comme en 1917. Lors de l’élection de 1939, Adélard Godbout est élu et fait la promesse que tu peux lire dans l’extrait. Est-il pour ou contre la conscription? Est-ce que cette promesse a empêché la conscription d’être imposée?

Extrait :

« Je m’engage sur l’honneur, en pesant chacun de ces mots, à quitter mon parti et même à le combattre, si un seul Canadien français, d’ici la fin des hostilités en Europe, est mobilisé contre son gré sous un régime libéral, ou même un régime provisoire auquel participeraient nos ministres actuels dans le cabinet de M. King. »

Source de l’extrait : André Laurendeau, La crise de la conscription 1942, Montréal, Éditions du Jour, 1962, p.47.

Aucune