S’instruire dans le Québec moderne

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[École primaire de Saint-Mathieu, Bas-Saint-Laurent] © Auteur inconnu / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 10225 <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Des élèves en classe à l&#039;École Félix-Leclerc à Pointe-aux-Trembles, 1974] © <a href="http://www.banq.qc.ca/" target="_blank">Bibliothèque et Archives nationales du Québec</a> / E6S7SS1_P742857 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[L&#039;école secondaire Louis-Riel à Montréal] © Denis Chabot / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 3852 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Le Cégep de Chicoutimi] © Denis Tremblay / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 4945 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Centre des technologies de l&#039;aluminium de l&#039;Université du Québec à Chicoutimi] © Carol Dufour / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 21756

Dans le Québec de 1980, l’éducation est plus accessible qu’en 1905. La loi sur l'instruction publique de 1943 a rendu l'école obligatoire pour les enfants de 6 à 14 ans et fait en sorte que l'école primaire soit gratuite pour tous. En 1964, le gouvernement crée le ministère de l'Éducation qui prend le contrôle du système d'éducation à la place de l'Église.

Il existe également un programme de prêts et bourses par lequel le gouvernement prête de l’argent aux étudiants dans le besoin. De plus, les enfants québécois sont obligés d’aller à l’école jusqu’à l’âge de seize ans, ce qui fait que la plupart d’entre eux terminent leurs études secondaires. Voici l’exemple du cheminement scolaire d’Annie, qui t’aidera à comprendre ce que vivent les élèves dans ce nouveau système :

Le primaire et le secondaire

Annie est née en 1969 à La Baie, dans la région du Saguenay. Dès l’âge de cinq ans, elle a commencé la maternelle à l’école tout près de chez elle. Une fois ses six années de primaire complétées, Annie a débuté le secondaire à l’école polyvalente de La Baie. Cette grande école regroupe plusieurs centaines d’élèves de toute la région. Annie y est restée cinq ans pour terminer son diplôme d’études secondaires. Son ami Jacques, lui, y est resté un an de plus pour compléter un diplôme d’études professionnelles en soudure. Il a trouvé un emploi de soudeur une fois ses études terminées.

Le cégep

Annie s’est ensuite inscrite au cégep de Jonquière. Les cégeps sont de nouvelles institutions qui ont été créées en 1968. Ils permettent aux étudiants de faire le pont entre le secondaire et l’université. Le Québec est la seule province canadienne à avoir des cégeps. Annie a suivi un cours préuniversitaire de deux ans en sciences pures parce qu’elle voulait poursuivre ses études à l’université. Isabelle, la meilleure amie d’Annie, s’est inscrite au programme de techniques de travail social. Ce cours, d’une durée de trois ans, lui a permis d’obtenir un emploi dans son domaine immédiatement après l’obtention de son diplôme d’études collégiales, sans aller à l’université.

L’université

Annie a ensuite été acceptée à la nouvelle Université du Québec à Chicoutimi dans le programme de génie électrique. Elle était très contente de pouvoir étudier dans la région du Saguenay et de ne pas être obligée de déménager à Québec ou à Montréal pour poursuivre ses études. Grâce à la création du réseau des Universités du Québec (en 1968) et à l’ouverture d’universités dans plusieurs régions du Québec, des milliers de Québécois ont fait comme Annie et ont pu s’éduquer et travailler dans leur région natale.

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: