La cause de la patrie

 

Notice : Honoré Mercier est premier ministre du Québec de 1887 à 1891. Il est reconnu comme un défenseur des intérêts du Québec dans le Canada.

Dans cet extrait, Honoré Mercier utilise certains mots qui sont moins utilisés aujourd’hui comme « autonomie provinciale », « patrie » et « serve ». Que veulent dire ces mots? Une fois que tu as trouvé le sens de ces mots, est-ce que tu comprends mieux le sens du discours de Mercier?

Extrait :

« La bonne cause, c'est la cause de la patrie, c'est la cause de l'autonomie provinciale, c'est la cause pour laquelle nos pères ont combattu, la cause des patriotes de tous les temps, la cause de ceux qui veulent que la province de Québec ne soit pas une province serve, qu'elle se gouverne elle-même, d'après la volonté de ces habitants. Nous ne voulons pas que l'on continue ce langage méprisant sur la province de Québec. [...] Nous prétendons être maîtres de nos destinées; nous voulons que la voix de cette majorité [des citoyens] soit entendue et respectée par tous. »

Source de l’extrait : Honoré Mercier, Discours prononcé à l'hôtel Clarendon de Québec, le 26 janvier 1887, cité dans Gilles Gallichan, Honoré Mercier : la politique et la culture, Sillery, Septentrion, 1994, p.46

Aucune