Moins de religion au quotidien

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[De moins en moins de gens assistent aux services religieux] © Claude Séguin / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 22801 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[La fête de Noël est de plus en plus commerciale et les commerçants font des affaires d&#039;or] © Denis Labine / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 999

En 1980, les Québécois délaissent de plus en plus la pratique religieuse. Cela ne veut pas dire qu’ils renoncent complètement à la religion, mais ils ne la voient plus de la même manière. On estime qu’environ 45% des Québécois fréquentent l’église en 1980 alors qu’ils étaient environ 85% en 1960. Le rôle joué par l’Église dans la société change donc radicalement.

Les églises se vident

Durant la même période, la plupart des Québécois changent leurs pratiques religieuses. Beaucoup d’entre eux cessent la pratique traditionnelle de la religion et ne vont plus à l’église chaque semaine. La plupart des Québécois se disent toujours catholiques, mais pratiquent leur religion autrement, souvent sans cérémonie ni prêtre.

Les fêtes religieuses

Les Québécois célèbrent toujours les fêtes religieuses comme Noël et Pâques, mais elles ne signifient plus la même chose qu’avant. Ce sont maintenant des occasions de se réunir en famille. La fête de Noël est de plus en plus commerciale et est devenue davantage une occasion d’échanger des cadeaux que de célébrer la naissance de Jésus. On conserve plusieurs symboles religieux, mais leur signification a beaucoup changé en quelques années seulement.

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: