Les Amérindiens

<div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Couple de la nation salish, C.-B., vers 1900] © B. W. Leesan/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-0000.51" target="_blank"> Musée Mccord </a>/ MP-0000.51 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-sa'></span></div>[Village à la Baie-James (1971)] © Pierre François Beaudry/ <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/monde/ressource/?id=36699&amp;demande=desc#target=_blank">Monde en images </a>/ 36699

Une situation difficile

En 1980, les Amérindiens forment moins de 1% de la population du Québec, mais leur nombre augmente rapidement depuis les années 1960. La situation économique des Amérindiens est difficile. 60% d’entre eux reçoivent des allocations de l’assurance-chômage ou de l’aide sociale et leur revenu est beaucoup moins élevé que celui de la moyenne des Canadiens. La mortalité infantile est trois fois plus élevée que la moyenne canadienne et l’espérance de vie est de 10 ans plus courte que celle des autres Canadiens. De plus, le suicide chez les moins de 20 ans est six fois plus élevé que la moyenne canadienne.

Luttes et revendications

En 1969, le gouvernement du Canada a proposé d’abolir la loi sur les Indiens pour intégrer complètement les Amérindiens à la société canadienne. Cela aurait eu pour conséquence d’abolir leur statut spécial et de traiter les Amérindiens comme tous les autres citoyens canadiens. Les Amérindiens se sont fortement opposés à ce projet parce qu’ils croyaient qu’il mènerait à la disparition de leur culture. Le gouvernement a finalement décidé de maintenir le statut spécial. Depuis cette époque, les nations amérindiennes de tout le Canada se sont rassemblées pour présenter des revendications communes.

Les Amérindiens recherchent aujourd’hui plus d’autonomie pour les conseils de bande qui administrent les réserves. Ils veulent également être plus impliqués dans le développement économique de leur région. Finalement, ils sont préoccupés par la conservation de leur culture. Certaines nations, comme les Mohawks de Kahnawake, ont créé des écoles pour enseigner leur langue et leurs traditions.

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: