Comment gagner la confiance des Amérindiens?

Notice : est-ce que les conseils données aux missionnaires pour convertir les Amérindiens sont efficaces? Pourquoi?

Extrait :«Faites-vous aimer des sauvages d'abord. Essayez de vous les attacher par des petits services tels que : emporter un miroir ardent pour leur faire du feu pendant le jour pour qu'ils puissent pétuner (fumer la pire). Efforcez-vous de manger sans dégoût leur sagamité (1), de prendre une collation le matin, car les «barbares» ne mangent qu'au lever et au coucher du soleil quand ils sont en voyage. Soyez prompts à prendre place dans le canot, à débarquer prestement en ayant pris la précaution de retrousser vos habits pour ne pas les mouiller. Ne vous rendez surtout pas importuns auprès des sauvages, supportez leurs imperfections sans mot dire. Si vous devez les réprimander, faites-le avec des paroles et signes d'amour et non pas d'aversion. N'oubliez pas que les petits cadeaux font plaisir aux Indiens, soyez pourvus d'une demi-grosse d'alènes (2), de deux ou trois douzaines de petits couteaux...pour pouvoir acheter votre nourriture. Dans les portages, essayez de les aider, transportez quelques petites choses selon vos forces. À défaut de belles paroles, faites bon visage à l'Indien que vous rencontrez. Faites-le pour Jésus-Christ qui est notre vrai grandeur, c'est lui seul et sa croix que nous devons chercher en courant après ces peuples.»

(1) Bouillie de farine de mais.

(2) Poinçon de fer dont on se sert pour percer et coudre le cuir.

Auteur: 
BOUCHARD Claude et Robert LAGASSÉ. Nouvelle-France, Canada, Québec. Histoire du Québec et du Canada. Montréal, Beauchemin, 1986, p.35.
Aucune