Notre langue : l’inuktitut

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Les lettres inuktitut] © <a href="http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Inuktitut.png" target="_blank">Wikimedia Commons</a> <div title='Creative Commons'class='image-licence'><span id='cc'></span></div>[Prêtre avec un groupe d&#039;Inuits] © <a href="http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/" target="_blank">Musée McCord</a>, MP-1986.71.15

Au Nunavik, la langue d’usage est l’inuktitut, c’est-à-dire la langue maternelle des Inuits qui forment la majorité de la population. Cette langue fait partie de la grande famille linguistique esquimaude- aléoute qui rassemble plus de 20 dialectes au Canada. L’inuktitut est utilisé quotidiennement et il est enseigné dès la première année du primaire. La langue seconde d’une bonne partie de la population est l’anglais; toutefois, de plus en plus de jeunes Inuits s’intéressent au français.

À l’origine, les Inuits n’avaient pas de langue écrite. La tradition, l’histoire, les techniques de chasse, de pêche et de fabrication des objets se transmettaient oralement, de génération en génération.

Au début du 20e siècle, les missionnaires ont conçu une forme d’écriture que les Inuits utilisent encore. C’est une écriture syllabique, c’est-à-dire que les mots sont formés en combinant des syllabes représentées par des symboles. De plus petits signes, sous la forme d’exposants, sont utilisés pour compléter un son.

Esquimaux ou Inuits?
Les Inuits étaient autrefois appelés les « Esquimaux », un mot d’origine algonquienne qui se traduit habituellement par « mangeurs de viande crue ». Les Inuits, qui n’emploient jamais ce terme, préfèrent celui d’Inuits qui signifie « les gens ».

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: