Les transports alternatifs

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Livraison des premières voitures du métro] © Robert Vandesteene / Archives de Montréal / VM94-M162-030. <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-sa'></span></div>[Parc René-Lévesque] © Denis Chabot / Le monde en images / 31111 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-sa'></span></div>[Chambly transport] © Le monde en images / 32719 <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Le monde à bicyclette dans le centre-ville!] © Serge Chapleau / Musée McCord / m996.10.170

Transport collectif
Avec le développement des banlieues, Montréal commence à éprouver des problèmes de transport. Comme l’accès au centre-ville est vital pour le développement économique de la ville, les dirigeants discutent de la construction d’un métro. Avec l’élection de Jean Drapeau en 1960, le projet d’un métro électrique se concrétise. Pendant plus de cinq ans, 5 000 travailleurs réalisent ce réseau souterrain de 16 km et de 26 stations qui ouvre en 1966. En 1980, le métro est toujours en développement. Des stations sont ajoutées sur les lignes orange et bleue au cours des années 1980 et 2000.
 

 
Dans les années 1950, les tramways sont mis de côté et les autobus prennent la relève. Peu à peu, le territoire desservi par les autobus s’accroît sur l’île de Montréal et on modifie certaines lignes de bus avec l’arrivée du métro. L’autobus est de plus en plus utilisé un peu partout au Québec. On l’utilise en effet pour se déplacer dans d’autres villes et régions.

Covoiturage et voies réservées

Le covoiturage est une des solutions à l’engorgement du système routier, étant donné que le conducteur d’une automobile accueille des passagers. Peu de gens utilisent cette solution de rechange en 1980, mais le gouvernement encourage progressivement les automobilistes à le faire en créant des voies réservées. En 1990, on inaugure les premières voies réservées sur le boulevard Pie-IX à Montréal.
 
Transports actifs

Au milieu des années 1970, le vélo est un moyen de transport de plus en plus populaire. Plusieurs raisons peuvent expliquer l’intérêt grandissant de ce mode de transport. D’abord, il semble une bonne alternative à l’automobile à cause de la hausse du prix de l’essence. De plus, les gens pensent de plus en plus qu’il est important de rester en bonne forme physique. Cependant, circuler en bicyclette est difficile, car il y a peu de pistes cyclables. Cela cause des accidents et des confrontations entre les automobilistes et les cyclistes. La première piste cyclable de Montréal est inaugurée en 1989. Un projet de piste cyclable à la grandeur du Québec est lancé en 1995 : la Route verte. Aujourd’hui, cette route fait 5 000 km et parcoure plusieurs régions du Québec.

Auteur: 
Maude Labonté
Licence d'utilisation: