Emily Carr

<div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Pirogue indienne de guerre] © Emily Carr, 1912, coll. Musée des beaux-arts de Montréal. <div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Mât totémique, îles de la Reine-Charlotte, Colombie-Britannique., vers 1910] © Auteur inconnu/ <a href="http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-0000.25.511" target="_blank">Musée McCord</a>/ MP-0000.25.511

Bonjour, je me nomme Émily Carr et je vous souhaite la bienvenue dans ma maison. J’habite à Victoria, la capitale de la Colombie-Britannique. Je suis peintre et écrivaine.

Je suis née le 13 décembre 1871. Mes parents, eux, ont immigré d’Angleterre. Mon père était un homme d’affaires respecté. Dès mon jeune âge, j’ai été élevée selon les valeurs victoriennes traditionnelles. La discipline est très importante. À mon époque, les jeunes filles britanniques sont éduquées à tenir le rôle de future épouse. Une bonne jeune fille se doit de développer des qualités de douceur et de calme.

Au grand désespoir de mes parents, j’ai toujours été différente. J’adore la nature sauvage et la beauté de la Côte Ouest du Canada. Malheureusement, mes parents sont décédés alors que j’avais dix-huit ans. Pour pouvoir apprendre l’art qu’est la peinture, j’ai convaincu mes tuteurs de me laisser aller étudier en Californie, en Angleterre et même en France.

Par l’art, j’exprime mes idées et je produis souvent des œuvres d’un genre non traditionnel. Elles représentent la nature et des totems incarnant les diverses nations amérindiennes de la Colombie-Britannique. Je me passionne pour cette culture. J’ai bien conscience que ce savoir-faire est en voie de disparition, car les Amérindiens sont lentement assimilés à la culture européenne. Je me donne donc comme objectif de préserver en image ces totems. Mes toiles se veulent des documents d’archives pour rappeler aux gens la beauté et la richesse de la culture et de l’histoire amérindienne.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: