Une variété de religions

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Les religions pratiquées à Vancouver en 1911] © Service national du récit de l'univers social, <a href="http://www.recitus.qc.ca">www.recitus.qc.ca</a>

Aujourd’hui, nous sommes dimanche, c’est le jour du seigneur pour les Chrétiens, c’est pourquoi on entend sonner les cloches au loin. Ici, à Vancouver, la majorité de la population anglaise est de religion protestante, surtout anglicane ou presbytérienne. Elle a construit des églises où les fidèles se rencontrent.

Moi, je m’appelle Katsuo, je suis japonais d’origine et je suis bouddhiste. Les Canadiens japonais comme moi sont les premiers à avoir amené le bouddhisme au Canada. Je ne vais donc pas à l’église. Toutefois, le dimanche est aussi la journée que je consacre à la pratique de ma religion, car comme beaucoup de gens ne travaillent pas, c’est plus facile de se réunir.

Un jour, j’espère que j’aurai un lieu où aller prier. La communauté bouddhiste fera sûrement construire sous peu une pagode et nous irons y prier Bouddha.

Dans la ville de Vancouver, comme les gens viennent de partout à travers le monde, les adeptes de religions différentes se côtoient. C’est ainsi qu’on retrouve des russes orthodoxes, des Indiens qui pratiquent l’hindouisme, etc. Ceux qui ne sont pas d’origine britannique sont parfois l’objet de discrimination. Mais comme beaucoup de ces gens viennent d’arriver en Colombie-Britannique, nous allons apprendre à nous connaître. Un jour, le paysage de la ville sera transformé par la construction de lieux de culte pour les gens des diverses religions.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: