Le commerce et l'industrie

<div title='http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/deed.fr_CA'class='image-licence'><span id='CC-by-nc-nd'></span></div>[Abattoir de Swift, Edmonton, Alberta, vers 1922] © Auteur inconnu/ <a href="http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-0000.25.563" target="_blank">Musée McCord</a>/ MP-0000.25.563 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Champ de blé en gerbes près de six silos, Champion en Alberta, 1930] © Auteur inconnu  / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada</a> / PA-173082 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Clients dans le magasin général de Battleford en Saskatchewan, 1881] © Sydney Prior Hall  / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada</a> / C-012984 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Brandon au Manitoba, 1886] © John Douglas Sutherland Campbell / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada</a> / C-022396

Tous ne travaillent pas sur une ferme ou un ranch dans les Prairies en 1905, bien que ce soit là l’occupation d’une majorité. Certains colons trouvent aussi du travail dans les camps de bûcherons ou les chantiers de construction ferroviaire pour se ramasser un peu d’argent afin de mieux s’établir.

Mais il faut aussi d’autres activités économiques pour qu’une société fonctionne et se développe. Les commerces, par exemple, fournissent les différents services nécessaires aux colons et aux éleveurs. On retrouve d’abord le magasin général, un incontournable pour se procurer ce que la terre ne peut produire. Puis, il y a le bureau de poste qui permet aux habitants d’une communauté de rester en contact avec l’extérieur, par exemple la famille restée au loin, ou de recevoir les achats commandés par catalogue. Ensuite, une multitude de commerces et d’industries se greffent à ce noyau : le moulin à scie, la forge ou la succursale bancaire par exemple.

Puis, en lien avec l’agriculture et l’élevage, un lot d’industries se développe dans les Prairies : les abattoirs et les tanneries, près des ranchs; les moulins à farine et les élévateurs à grains, près des fermes.

Les Prairies sont moins industrialisées que le Québec et l’Ontario. Ces deux provinces fournissent en effet beaucoup de biens de consommation aux colons des Prairies, grâce au réseau de chemins de fer. Winnipeg est le centre manufacturier le plus important des Prairies. L’industrie ferroviaire y emploie beaucoup de travailleurs.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: