Les femmes

<div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Les femmes fabriquent les objets de la vie courante, comme des paniers avec de l&#039;écorce] © Jean-Paul Eid / <a href="http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2497,3088440&amp;_dad=portal&amp;_schema=PORTAL" target="_blank">Centre d'histoire de Montréal</a> <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Les femmes s&#039;occupent de l&#039;agriculture, des semailles jusqu&#039;à la moisson] © Diane Boily / Site Édutic-UQTR, <a href="http://www2.uqtr.ca/hee/site_1/index.php?no_fiche=1876" target="_blank">AKI : Sociétés et Territoires autochtones</a> <div title='Images, cartes ou graphiques ne pouvant &ecirc;tre reproduits sans en demander les droits &agrave; l&rsquo;auteur.'class='image-licence'><span id='rouge'></span></div>[Manière de faire le sucre d&#039;érable] © P. Lafitau / Moeurs des sauvages ameriquains, comparées aux moeurs des premiers temps, Tome 2, p. 154 / <a href="http://memory.loc.gov/intldl/fiahtml/fiahome.html" target="_blank">Bibliothèque nationale de France - Paris/Gallica</a> <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Sauvagesse iroquoise] © Jacques Grasset de Saint-Sauveur / <a href="http://www.collectionscanada.ca/index-f.html" target="_blank">BIBLIOTHÈQUE et ARCHIVES Canada</a> / e002139842

 
Une société matrilinéaire
Les femmes jouent un rôle très important dans la société iroquoienne. Les enfants appartiennent au clan de leur mère. C’est ce qu’on appelle une société matrilinéaire. Les enfants vivent avec la famille de leur mère dans la maison longue. Celle-ci est d’ailleurs dirigée par la mère de clan, qui est la femme la plus âgée. Les mères de clan choisissent les chefs civils. Les chefs sont des hommes.
 
Des tâches partagées
Chez les Iroquoiens, toute l’organisation de la société est divisée entre les hommes et les femmes : leurs tâches sont différentes. Une femme ne fait jamais le travail d’un homme et vice versa. Il n’y a pas un travail plus important que l’autre, car les tâches se complètent pour assurer la survie de tout le groupe.
 

 
De l’agriculture à la fabrication d’objets du quotidien
Les femmes s’occupent de l’agriculture, des semailles jusqu’à la moisson. Elles cueillent des plantes, des herbes, des noix et des petits fruits, elles recueillent l’eau d’érable et elles préparent les repas. Elles préparent les peaux d’animaux pour confectionner des vêtements. Elles fabriquent aussi plusieurs objets de la vie quotidienne, comme des pots et des vases avec l’argile, de même que des sacs et des paniers avec l’écorce.

Auteur: 
Service national du Récit de l'univers social
Licence d'utilisation: