Une multitude de cultures

<div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Le boulevard Saint-Laurent à Montréal, où se côtoient plusieurs communautés culturelles] © Denis Chabot / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 1256 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Un bazar dans le quartier chinois de Montréal] © Denis Labine / <a href="http://www.ccdmd.qc.ca/quebec/" target="_blank">Québec en images</a> / 1278 <div title='Images, cartes ou graphiques libres de droits pour un usage &eacute;ducatif et non commercial. Merci de mentionner le nom de l&rsquo;auteur et la source.'class='image-licence'><span id='vert-libre'></span></div>[Célébration à Montréal de la victoire de l&#039;Italie à la Coupe du monde de soccer] © Zadcat / <a href="http://www.flickr.com/photos/mtlweblog/186595747/" target="_blank">Flickr</a>. L'image est sous licence <a href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/deed.fr_CA" target="_blank">Creative Commons by-nc-nd 2.0</a>

Le portrait culturel du Québec de 1980 est très différent de celui de 1905. La principale raison en est l’augmentation et la diversification de l’immigration, surtout dans les grandes villes du Québec. Cette réalité est surtout présente à Montréal, où des Québécois d’origines diverses se côtoient tous les jours. Des communautés comme les Italiens, les Portugais, les Juifs, les Chinois et les Haïtiens se regroupent dans des quartiers précis où ils reproduisent quelques éléments du mode de vie de leur pays d’origine. Lorsque l’on marche sur la rue St-Laurent à Montréal, on traverse le milieu de vie de plusieurs communautés culturelles en quelques pâtés de maison seulement. À l’extérieur de Montréal, la situation est quelque peu différente.

Jacques, Québec

Depuis quelques années, des gens de plusieurs pays différents viennent s’installer dans la ville de Québec. Il n’y en n’a pas beaucoup, mais, par leur travail et leurs actions, ils contribuent au développement économique et social. Il est très intéressant de pouvoir les rencontrer et d’apprendre à connaître leur culture. Ils nous font découvrir leurs mets, leur histoire et leur musique.

Source: Archives de Radio-Canada, L'école québécoise ou le choc des cultures, 16 septembre 1985.

Sylvie, Rouyn-Noranda

Très peu d’immigrants viennent s’installer en Abitibi. La plupart préfèrent demeurer à Montréal, où cohabitent plusieurs communautés culturelles. C’est difficile pour nous d’imaginer une ville aussi multiculturelle : ici, presque tout le monde est «Québécois de souche»…

Auteur: 
Alexandre Lanoix
Licence d'utilisation: