Consignes

En tant que membre de la compagnie des Cent-Associés, le roi de France, Louis XIV, demande ton aide. En effet, la colonie ne se développe pas assez rapidement à son goût et il voudrait savoir pouquoi. Surtout, il veut que tu lui fasses des recommandations pour accélérer le développement de la colonie. 

Le roi te charge donc d'aller en Nouvelle-France et de lui faire un compte-rendu de ton voyage. Ce compte-rendu devra faire le portrait des aspects suivants:

  • Le territoire
  • La population
  • Le gouvernement
  • L'économie
  • Les réalités culturelles
  • Les transports et voies de communication

Avant ton départ, il te confie quelques documents à consulter, dont une lettre qui explique l'entente entre le roi et la compagnie des Cent-Associés pour la gestion de la colonie. 

1A- Prend connaissance des fiches associées à cette activité en ayant en tête la question suivante: "Qui est en charge de la colonie?"

1B- Prend connaissance de la lettre suivante. Certains passages de cette lettre sont en caractères gras. Tu dois associer chacun de ces passages à un ou des aspects de société (territoire, poipulation, gouvernement, économie, réalités culturelles, transports et communications)

 

 

 

 

France, en 1645

 

Chers membres de la compagnie des Cent-Associés,

 

Depuis 1627, je charge votre compagnie de s’occuper des affaires de la Nouvelle-France

En échange, votre compagnie a reçu le monopole du commerce des fourrures de la colonie, c’est-à-dire que vous êtes la seule compagnie qui peut vendre les fourrures de la Nouvelle-France.

Vous avez l’obligation d'engager des colons pour aller s’établir dans la colonie et faire de votre mieux pour qu’ils restent en Nouvelle-France et fondent des familles.

Vous vous êtes engagés à envoyer 4 000 colons en Nouvelle-France dans les quinze premières années et de les aider à s'établir.

J’ai choisi de diriger la Nouvelle-France comme une colonie comptoir, ce qui signifie que la colonie est dirigée comme un commerce bien plus que comme une colonie. On y envoie des hommes pour travailler, on y ouvre des postes de traite pour faire le commerce des fourrures mais presque personne n’y établit sa demeure permanente. 

Cela fait plus de quinze ans maintenant que nous avons pris cet arrangement et j'aimerais savoir si vous avez remplis votre part du marché. Allez en Nouvelle-France et faites-moi un compte-rendu de vos observations. Où en est la colonie?

Sa majestée,

Louis XIV, roi de France